Référentiel sur la segmentation des Tomates

Application du référentiel

Le référentiel est un outil d'information visant à clarifier la segmentation des tomates.

Il présente les dénominations commerciales jusqu'au stade du consommateur final. Il annule et remplace le projet de code des usages.

En termes de mentions devant apparaître sur les factures, sur les documents d'accompagnements et sur les pavés de normalisation, la colonne correspondant à la nature du produit est obligatoire et doit être obligatoirement complétée de la catégorie et du pays d'origine.

 

Pour rappel, la nature du produit  correspond à " tomates " ou " tomates en grappes " complété du type commercial (ronde, allongée, côtelée ou cerise/cocktail) si le produit est non visible de l'extérieur. L'indication du type commercial est obligatoire pour " cerises " (ou " cocktail ").

 

Les noms des segments de produits proposés dans ce référentiel sont facultatifs. Ils ne peuvent être mentionnés qu'en complément des informations obligatoires et indiqués de cette façon " segment : nom du segment ". La variété peut quant à elle être mentionnée sur ces documents d'accompagnement (de manière facultative).

    

FAQ sur la mise place du référentiel segmentation tomate

Des questions sur la mise en place du référentiel segmentation tomate ? Ci-dessous les questions les plus fréquentes et les réponses associées.

 

Le segment " Les Cœurs " correspond-t-il aux " vraies " Cœur de Bœuf ?

Réponse : Le segment " Les cœurs " peut représenter aussi bien des variétés hybrides que la variété " cuor di bue ". La seule vraie cœur de bœuf est la variété Cuor di bue. S'il s'agit d'une tomate Cuor di bue, la mention facultative de la variété, en l'occurrence " Cœur de bœuf ", est possible dans le pavé de normalisation.

 

Peut-on préciser la couleur du segment dans le pavé de normalisation pour les côtelées par exemple ?

Réponse : Tout à fait, si la couleur permet de distinguer un produit par rapport à un autre et d'apporter une clarification de l'offre produit-prix au consommateur final. Exemple : " Segment Côtelée jaune " pour la variété Margold et " Segment Côtelée rouge " pour la variété Marbonne.

 

 

Quelles différences entre la norme spécifique du règlement 543/2011 et la norme CEE-ONU FFV-36 ?

Réponse : Aucune, la rédaction est identique entre la norme spécifique du règlement 543/2011 et la norme CEE-ONU FFV-36. La 1ère est obligatoire tandis que la seconde est d'application volontaire. Si le règlement 543/2011 est amené à évoluer, le référentiel segmentation tomates devra en tenir compte.

 

Le segment " cerise allongée " est-il obligatoire à mentionner dans le pavé de normalisation ?

Réponse : Non, le référentiel reste d'application facultative. Seule la mention de la nature du produit est obligatoire, dans ce cas il s'agit du type commercial " cerise ". Pour autant, dans un souci de clarification vis-à-vis du stade détail et des consommateurs, il est recommandé d'indiquer : " Tomates cerises, segment : cerises allongées ".

 

Peut-on mentionner uniquement " Tomates grappes " sur le pavé de normalisation ?

Réponse : Oui. Les dispositions concernant le marquage en terme de nature du produit précisent " tomates " ou " tomates en grappe " et le type commercial si le contenu n'est pas visible de l'extérieur. Il est donc tout à fait possible de ne pas préciser le type commercial si le produit est visible de l'extérieur.

 

Peut-on indiquer le nom " tomate noire de crimée " sur le carton d'emballage en dehors du pavé de normalisation ?

Réponse : S'il s'agit de la variété noire de crimée, cela ne pose aucun problème et il est surtout possible d'indiquer " variété noire de crimée " dans le pavé de normalisation. En revanche, s'il s'agit d'une autre variété hybride correspondant au segment " côtelée " de couleur noire ", il est impossible d'utiliser le nom de la variété noire de crimée sur le packaging que ce soit au niveau du pavé de normalisation ou ailleurs (facture, etc).